Quel matériel faut-il impérativement pour faire du nautisme ?

Depuis la nuit des temps, l’homme a toujours cherché à dompter la nature et particulièrement la mer. Il a développé un ensemble de moyens techniques pour y parvenir. Cet ensemble d’activités qui est constitué par les croisières, les déplacements sur les étendues des eaux et les rivières ou les bassins  s’appelle le nautisme. Le nautisme prend aussi en compte les activités sportives ou de loisirs pratiqués sur la mer. Qu’il s’agisse de promenade de compétition ou une partie de pêche, la sécurité doit être de mise. Nous allons voir dans le cas de cet article, quelques équipements nécessaires à la pratique de ces sports ou à la sécurité en mer.

Équipement canoë-kayak

En ce qui concerne le canoë-kayac vous trouverez dans la gamme des VÊTEMENTS, l’anorak compétition, anorak loisirs – rivière, anorak eau vive, néoprène, chaussons/ chaussures, gamme thermique, anorak mer, combinaison/ pantalon et textile

En ce qui concerne les GILETS, vous pourrez vous procurez dans les magasins de sport, les gilets enfant, gilet compétition, gilet loisirs – rivière, gilet eau vive, gilet guide, gilet mer. Mais également vous pouvez acquérir des JUPES RIZIÈRES, JUPE MER, JUPE COMPÉTITION et JUPE – ANORAK à des prix intéressants. Pour aller en mer, vous devez absolument vous équiper de CASQUES, mais également de  PAGAIES. En matière de Pagaie canoë-kayak on retrouve une large gamme d’articles comme la PAGAIE SLALOM, PAGAIE DRAGON BOAT, PAGAIE LOISIRS, PAGAIE POLO, PAGAIE FREESTYLE,PAGAIE DÉMONTABLE, PAGAIE RIZIÈRE, PAGAIE JUNIOR, MANCHE DE PAGAIE, PAGAIE BOIS, PAGAIE MER, PAGAIE DESCENTE,  PAGAIE COURSE EN LIGNE,  PAGAIE STAND-UP et  PAGAIE CANOË. Vous aurez certainement besoin des Bagageries étanches canoë-kayak, Sièges et dossiers canoë-kayak, Chariot de transport canoë-kayak, Transport et stockage canoë-kayak, Gonfleurs, ancre canoë-kayak, Dérive et gouvernail kayak, Trappe kayak, Leash canoë-kayak, voile canoë-kayak, Cale-pieds et cale-cuisses canoë-kayak, Accastillage canoë-kayak.

Équipement nécessaire pour navires de plaisance

Pour voguer sur la mer avec un bateau de plaisance, un certain nombre de matériels est requis et doit se trouver obligatoirement à bord avant d’effectuer le déplacement. Le matériel obligatoire doit aussi figurer à bord pour la sécurité de l’équipage et des passagers. Un bateau qui se déplace en mer doit être muni de certains équipements en fonction de sa zone de navigation. Le bateau doit absolument disposer d’un  équipement individuel de flottabilité et d’un dispositif lumineux. Il faut absolument qu’on soit équipé de  moyens mobiles de lutte contre l’incendie. Entre autres précautions, vous devez prévoir un dispositif d’assèchement manuel. Le dispositif de remorquage et la ligne de mouillage doivent être au rendez-vous.

Vous devez prévoir un annuaire des marées lors de votre déplacement. Un pavillon national peut s’avérer toutefois nécessaire hors eaux territoriales. Vous aurez également besoin d’une boussole ou d’un GPRS comme dispositif de repérage et d’assistance pour personne à la mer. Il faut évidemment détenir 3 feux rouges à main, un compas magnétique et des cartes marines officielles.

Entre autres choses importante, vous devez avoir le règlement international pour prévenir les abordages en mer et la description du système de balisage. En cas, de problème, vous devez avoir sous la main 3 fusées à parachute et  2 fumigènes ou 1 VHF fixe pour lancer les appels au secours.  Vous pouvez également mettre à bord, un radeau de survie, le matériel pour faire le point, le livre des feux tenus à jour et le journal de bord.

En outre, vous devez être équipé d’un dispositif de réception des bulletins météorologiques, d’un harnais et longe par navire pour les non-voiliers et d’un harnais et longe par personne embarqués pour les voiliers. Pour les petits bobos en cours de navigation, vous devez également disposer d’une  trousse de secours conforme à l’article 240-2,16. Selon l’article 240-2.16, la trousse de secours doit contenir une bande autoadhésive de 10cm,1 rouleau de 4 m, Bande de crêpe, Compresses de gaze stériles, une boite pansements adhésifs stériles étanches, Coussin hémostatique, 1 rouleau Sparadrap, 1 boite Gants d’examen non stériles, Gel hydroalcoolique, Couverture de survie et Chlorhexidine.

Le dispositif lumineux pour la recherche et le repérage de nuit est plus que nécessaire. Le chef de bord dispose du libre arbitre pour choisir l’option la plus adaptée à la navigation de son navire. Il détermine avec justesse la qualité du matériel et prend en compte tout le matériel nécessaire sans oublier la radiobalise de localisation des sinistres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *